Les objectifs de la PPE pour le solaire photovoltaïque d'ici 2028

La programmation pluriannuelle de l’énergie inscrit la France dans une trajectoire permettant d'atteindre la neutralité carbone en 2050 et fixe le cap pour toutes les filières énergétiques qui pourront constituer, de manière complémentaire, le mix énergétique français de demain.

La PPE constitue le fondement de l’avenir énergétique de la France pour les prochaines années et établit les priorités d’action du Gouvernement en matière d’énergie pour les 10 années à venir, partagées en deux périodes de 5 ans. Tous les 5 ans, la PPE est actualisée : la 2ème période de 5 ans est révisée et une période subséquente de 5 ans est ajoutée.

D'ici 2028, le solaire photovoltaïque représente la part majoritaire des objectifs de production d'électricité issues d'énergies renouvelables  avec une part de 35%.

Parmi les objectifs nationaux pour la transition énergétique, la PPE 2019-2028 vise à doubler la part des énergies renouvelables pour atteindre 32% de la consommation électrique en 2030 avec une forte part donnée au solaire qui doit passer de 12 GW en 2021 à 48 GW en 2028. 

Le tableau de bord trimestriel du solaire photovoltaïque : au 31 mars 2023, la puissance PV installée en France était de 17,2 GW.

Les objectifs fixés pour le solaire photovoltaïque en France d'ici 2028 reviennent à atteindre les surfaces de solaire photovoltaïque suivantes : 

 => 330 à 400 km² au sol, soit un quadruplement d'ici 2028 de la surface au sol de l'ensemble des parcs solaires (~100 km²), 

=> 150 à 200 km² sur toitures, soit aussi un quadruplement d'ici 2028  (~50 km² de surfaces équipées de modules photovoltaïques)

 Les objectifs généraux de la PPE 2019 - 2028 :

  • Doubler la capacité installée des énergies renouvelables électriques en 2028 par rapport à 2017. 
  • Augmenter de 40 à 60 % la production de chaleur renouvelable dès 2028. 
  • Accroître le soutien de l’État à la filière biogaz à hauteur de 9,7 Md€ pour qu’elle représente 6 à 8 % de la consommation de gaz en 2028.
  • Augmenter les capacités d’éolien en mer avec 6 nouveaux appels d’offres sur la première période de la PPE. 
  • Augmenter le soutien financier à la filière hydrogène.